Gare aux Garous ! Index du Forum Gare aux Garous !
Votre mission : survivre aux autres...
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des habitants de ThiercelieuxListe des habitants de Thiercelieux   Groupes d'habitantsGroupes d'habitants   S'enregistrerS'enregistrer 
 Galerie  GradesGrades  IdentitéIdentité   S'identifier pour vérifier ses missivesS'identifier pour vérifier ses missives   S'identifierS'identifier 
Gare aux Garous ! Index du Forum

Nuit 2 ~ Courte pause

 
Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Gare aux Garous ! Index du Forum -> Partie 188
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Lùthien
Cupidon
Cupidon


Sexe: Sexe:Féminin
Inscrit le: 22 Fév 2015
Messages: 284
Localisation: UZES

MessagePosté le: 12 Fév 2016, 22:05    Sujet du message: Nuit 2 ~ Courte pause Répondre en citant

Nuit 2 : Courte pause


Ils ne chantèrent ni ne racontèrent d'histoires, ce jour-là, malgré l'amélioration du temps ; non plus que le lendemain ni le surlendemain.
Ils avaient commencé de sentir que le danger n'était pas loin, de part et d'autre de leur route. Et la perte de deux des leurs les attristaient.
Un matin ils s'aperçurent que les hautes montagnes étaient descendues tout près d'eux.

« Est-ce là La Montagne ? » demanda Bilbo d'une voix grave, la contemplant avec des yeux ronds.
Il n'avait jamais rien vu d'aussi grand.

« Bien sûr que non !»
dit Balïn.
« Ce ne sont que les contreforts des Monts Brumeux, et il nous faut les franchir d'une façon ou d'une autre, par-dessus ou par-dessous, pour arriver au Pays Sauvage qui est de l'autre côté.
Et il y a encore assez loin, même de là, à la Montagne Solitaire dans l'Est, où Smaug couche sur notre trésor. »


« Ah ! » s’exclama Bilbo.

Et juste à ce moment il se sentit plus las qu'il n'avait jamais été auparavant à son souvenir.
Gandalf avait pris maintenant la tête de la troupe.

« Il ne faut pas manquer notre route, car nous serions fichus, dit-il. Nous avons besoin de nourriture, entre autres, et de repos dans une sécurité raisonnable - et aussi, il est très nécessaire d'aborder les Monts Brumeux par le bon sentier, sans quoi vous vous perdez et vous serez obligés de revenir au point de départ pour tout recommencer » (si jamais vous revenez).
Ils lui demandèrent alors vers où il se dirigeait, et il répondit :
« Cachée quelque part devant nous, se trouve la belle vallée de la Combe Fendue, où vit Elrond dans la Dernière Maison Simple à l'Ouest des Monts.
J'ai envoyé un message par mes amis, et nous sommes attendus. »
Répondit le magicien.
Ils suivaient un unique sentier marqué de pierres blanches, dont certaines petites et d'autres à demi recouvertes de mousse ou de bruyère.

« Nous y voici enfin ! » cria-t-il.

Leur entrain se réveilla à mesure qu'ils descendaient la pente douce menant à la Dernière Maison Simple de l’Ouest des Monts.
Bientôt, comme l'obscurité se faisait plus épaisse, Bilbo put enfin les apercevoir : des elfes !
Il adorait les elfes, bien qu'il n'en rencontrât qu'assez rarement ; mais il en avait aussi un peu peur.
Les nains ne s'entendent pas trop bien avec eux. Même des nains assez braves comme Thorïn et ses amis les trouvent sots (idée elle-même très sotte). Car certains elfes les taquinent et se moquent d'eux, surtout de leur barbe.

Et ainsi, ils arrivèrent enfin tous à Rivendell : la Dernière Maison Simple, dont ils trouvèrent les portes grandes ouvertes.





Le Maître de la maison était là, debout, les attendant patiemment.

« Soyez les bienvenus dans la vallée ! » dit-il posément.
« Merci ! » répondit Thorïn d'un ton un peu bourru.

Le maître de la maison était un ami des elfes.
Il avait le visage aussi noble et beau qu'un seigneur elfe, la force d'un guerrier, la sagesse d'un mage ; il était aussi vénérable qu'un roi des nains, aussi bon que l'été.
Sa maison était parfaite, que l'on aimât la nourriture, le sommeil, le travail, la narration d'histoires, le chant, ou que l'on préférât simplement rester assis à penser, ou encore un agréable mélange de tout cela.
Les choses mauvaises ne pénétraient pas dans cette vallée.
Bilbo serait volontiers resté à jamais - même en supposant qu'un simple vœu eût pu le ramener sans aucune difficulté dans son trou de Hobbit.
Et pourtant, il n'y a pas grand-chose à dire de leur séjour.

Leurs vêtements furent réparés, ainsi que leurs contusions, leur humeur et leurs espoirs. Leurs sacs furent remplis de provisions et de vivres, légers à porter, mais assez nourrissants pour les mener jusqu'à l'autre côté des cols. Les meilleurs conseils améliorèrent leurs plans.


Au cours d’un diner tardif (le soleil était déjà couché), et alors qu’ils discutaient sur la date du départ, il en vint à parler de la Montagne Solitaire, de l’entrée dérobée et de la carte.





« Mais montrez-moi maintenant votre carte. » demanda Elrond.

Il la prit et l'examina longuement, tout en hochant la tête, car s'il n'approuvait pas entièrement les nains et leur amour de l'or, il détestait les dragons et leur cruelle méchanceté, et il s'affligeait au souvenir de la ruine de la ville de Dale et de son joyeux carillon.
La lune brillait en un grand croissant d'argent.
Il éleva la carte et l'on vit la lumière blanche luire au travers.

« Qu'est-ce donc ? » dit-il.
« Il y a là des lettres lunaires en plus des simples runes qui disent : la porte a cinq pieds de haut et trois peuvent passer de front. »
« Qu'est-ce que les lettres lunaires ? »
demanda le Hobbit, tout excité.

Le seigneur Elrond adorait les cartes. Et il aimait aussi les runes, les lettres et les écritures ingénieuses, bien que, lorsqu'il écrivait lui-même, ce fût un peu des pattes de mouche.

« Les lettres lunaires sont des lettres runiques, mais invisibles lorsqu'on les regarde de face. On ne peut les voir que quand la lune brille par- derrière et, qui plus est, avec la sorte la plus ingénieuse, ce doit être une lune de la même forme et de la même saison que le jour où elles furent tracées. Celles-ci ont dû être écrites il y a bien longtemps une veille de solstice d'été par une lune à son premier quartier. »
« Que disent-elles ? »
demandèrent ensemble Gandalf et Thorïn, un peu vexés peut-être que le seigneur elfe eût découvert la chose en premier.
« Tenez-vous auprès de la pierre grise quand la grive frappera », lut Elrond
« Et, le soleil couchant, avec la dernière lumière du Jour de Durïn, brillera sur la serrure. »
« Durïn, Durïn ! »
s’exclama Thorïn.
« C'était le père des pères de la race aînée des Nains, les Barbes-Longues, et mon premier ancêtre : je suis son héritier. »
« Alors, qu'est le Jour de Durïn ? » demanda Elrond.
« Le premier jour de la Nouvelle Année des nains est, comme tout le monde devrait le savoir, le premier jour de la dernière lune de l'Automne au seuil de l'Hiver », dit Thorïn.
« Y a-t-il quelque chose d'autre écrit ? »
« Rien de visible par cette lune »
, répondit Elrond.





Et il rendit la carte à Thorïn.
Le lendemain était un solstice d'été aussi beau et frais qu'on le pouvait rêver : ciel bleu, sans un nuage, et soleil dansant sur l'eau.
Ils s'en furent alors sur leurs poneys au milieu des chants d'adieu et de bonne chance, le cœur prêt à la poursuite de l'aventure, avec la connaissance de la route qu'ils devaient suivre parmi les Monts Brumeux vers le pays situé au-delà.

Le lendemain matin, ils étaient tous fin prêt à partir !
Décidés à affronter milles périls pour arriver au but !
Et ils repartirent tous ensemble !



Résultat du bûcher :

(5) Fleurviolette < Zanzibar, Sherbrooke, Nayrolf, NK, Cyril
(2.5) Nayrolf < Nadoue, D'A
(1) Janabis < Narcisse
(1) Narcisse < Fleurviolette

N'ont pas voté : Janabis
Tout le monde a participé Heureux

Le Résolveur d'énigme à choisi d'utiliser son gain "Nécromancien" contre Carabosse.

Fleurviolette, bien que désignée, reste dans la partie.
Elle incarne Béorn (l'Idiot) :









Gandalf (Salvateur), s'il est présent, peut me dire celui ou celle qu’il souhaite protéger. Il a jusqu'à 20h30 (HF)/14h30(HQ) pour me faire part de son choix.

Les Loups ont jusqu'à 20h30(HF)/14h30(HQ) pour me désigner leur victime par MP.
Dernier Mp reçu = dernier MP pris en compte.






Enigme : "Patience"

La réponse était "un sablier"
Très peu ont trouvé la bonne réponse, un seul remporte le gain. Heureux
En ce jour, il s'agit de...


le Corbeau :
Utilisation diurne soit 48h.
Le Résolveur d’énigme aura la possibilité d’attribuer 1 voix supplémentaire au joueur de son choix au prochain bûcher.
Il peut se l’auto-attribuer s'il le désire.
Les Amoureux ne peuvent pas se l’attribuer entre eux.
Le Résolveur d'énigme garde son vote habituel.
Le nom du joueur qui reçoit la voix en plus sera annoncé publiquement.





Fin de la nuit dimanche 14/02 à 21H (HF)/15h(HQ) (prolongement de la nuit en raison du weekend et ne pouvant la clôturer samedi soir.)


Revenir en haut
Voir l'identité de l'habitant Envoyer une missive
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Gare aux Garous ! Index du Forum -> Partie 188 Toutes les heures sont au format France heure d'été -- GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
subRed style by ktauber
Traduction par : phpBB-fr.com